ALASKA – Voyage au confins du monde

 

Anchorage
Nos premiers pas dans la « capitale » de l’Alaska… C’est pour aujourd’hui !
Après 10h de vols (incluant un survol magnifique des glaces groenlandaises et du Canada), nous voici arrivées dans un autre monde. Le passage à la douane est un peu long mais grâce au décalage horaire nous pourrons pratiquement profiter d’une journée entière à Anchorage. Le temps n’est pas avec nous aujourd’hui, mais de toutes façons nous étions prévenues : on ne va pas en Alaska pour les villes ! Anchorage est une petite ville et on fait assez rapidement le tour de la partie touristique. Après un petit tour – et un peu de shopping – nous rentrons à l’hôtel en fin d’après-midi. L’accueil est ici très « à l’américaine », un peu étrange pour nous qui sommes habituées à l’ambiance nordique ! Le personnel de l’accueil est très expansif, on les entend discuter et rire de loin ! Mais l’organisation est parfaite, et nous nous rendrons compte au fil du voyage que c’est le cas sur tout le territoire. Arrivées dans nos chambres, nous ne faisons pas long feu : il faut dire qu’il est 4h du matin en France ! Ce n’est pas grave, ça nous permettra de nous lever tôt pour bien profiter de la journée de demain.

Anchorage / Parc National Denali
Levées très tôt (vers 6h), nous sommes en pleine forme. Aujourd’hui nous partons vers le nord et le fameux Parc National Denali. Nous allons chercher notre voiture – automatique et hybride – et prenons la route. En Alaska, c’est vraiment facile de conduire : il y a peu de routes donc on ne peut pas se perdre, les routes sont très grandes, il y a très peu de voitures et on roule lentement (max 90km/h). Par contre, il n’est pas facile de se rendre compte des distances sur une carte… La route est plus longue que nous le pensions, mais aussi très belle. D’immenses forêts, des montagnes au loin… tout est grand ici. Nous profitons des nombreux points d’arrêt pour nos pauses, avec des vues splendides. Après 2h de routes, nous nous arrêtons à Talkeetna. La petite ville est mignonne mais a un côté touristique (principalement des restaurants, magasins de souvenirs et excursions). C’est un bon point de départ pour faire certaines excursions (notamment des survols des environs), ce sera pour nous un bon point de chute pour manger. Nous repartons ensuite pour Denali, que nous retrouverons après environ 3h de route. Nous avions bien choisi les dates : dans le nord, les couleurs d’automne apparaissent donc nous avons une belle palette de couleurs sur la route. Une fois arrivées, il est un peu tard pour aller au centre d’information sur le parc donc nous rejoignons l’hôtel. C’est dommage car il est très bien fait (nous y sommes allées le lendemain) et cela aurait été bien d’aller le visiter avant de découvrir le parc. Bon à savoir !

Parc National Denali
Journée consacrée à la découverte du parc national. Comme les voitures ne peuvent pas entrer dans le parc (sauf véhicules autorisés), nous prenons le shuttle bus « Eielson » qui part de l’entrée du parc. Un système très bien fait : nous prenons le bus à 7h du matin, avec un chauffeur qui nous parle du Parc, des animaux, etc. et pouvons descendre du bus quand nous le souhaitons (vraiment partout !) pour faire des randonnées. Si nous voulons en reprendre un, il suffit de leur faire signe et on remonte. Nous décidons de faire tout l’aller jusqu’au Eielson Center, qui est situé à peu près à la moitié de la route qui parcourt le parc. Nous y verrons un élan (de loin), un grizzly, un renard (de très près), un caribou, des oiseaux, des écureuils arctiques et même une souris ! Une fois au Eielson Center, nous décidons de partir faire une randonnée pour profiter d’une vue en hauteur. Ça grimpe, ça grimpe ! L’effort est grand mais nous sommes récompensées par une vue sublime : ciel presque bleu, couleurs automnales allant du vert au rouge en passant par toutes les couleurs intermédiaires, nous avons une vue imprenable sur les montagnes alentours. Nous ne voyons pas le McKinley (le plus haut Mont d’Amérique du Nord) mais il faut dire que très peu de gens le voient car il est très souvent caché par les nuages… Après cette halte de 3-4h, nous reprenons le bus dans le sens inverse. En tout nous aurons passé environ 11h à sillonner le parc, mais on peut y rester une semaine si on est amoureux de la nature !

Denali / Denali Highway
Départ pour l’une des plus belles routes que nous aurons à traverser : la Denali Highway. Les couleurs sont encore une fois exceptionnelles et nous passons par de réels paysages de Taïga, Toundra, de nouveau la Taïga, la Toundra, etc. La route est pleine de nids de poule mais vaut vraiment le détour ! Nous nous arrêtons partout pour prendre des photos et profiter de la nature et du soleil qui nous accompagnent. Sur la route, nous croisons quelques chasseurs (la saison a repris et c’est un sport national en Alaska) et quelques voyageurs venus pour les vacances. Le soir, nous dormons au bord de la route, dans l’un des chalets d’un petit hôtel assez rustique mais tellement américain ! On se croirait presque dans un film au niveau de l’ambiance !
Sur la route, nous rencontrons un couple de Canadiens qui reviennent de Valdez et ils nous racontent qu’ils ont presque mangé leur petit-déjeuner en tête à tête avec un ours noir. Attiré par l’odeur de bacon, l’ours est rentré dans leur camping et tout le monde a dû s’enfermer dans son chalet ! Apparemment il y est depuis plusieurs jours, on espère pouvoir le voir !

Denali Highway / Chitina
C’est avec régal que nous continuons d’avancer sur la Denali Highway puis sur la Richardson Highway et, comme il y a de nombreux points de départ pour faire des randonnées nous décidons de profiter de ce cadre pour en faire une. Les sentiers sont balisés, il faut juste penser à faire du bruit pour ne pas prendre un ours par surprise (si on fait suffisamment de bruit ils s’éloignent sans embêtements en général). Nous n’irons pas si loin que ça car le chemin est inondé mais ça nous aura fait une petite promenade. Sur la route, alors qu’on ne s’y attendait plus, une famille de caribous court à côté puis devant la voiture… Adorable ! Le soir, nous arrivons dans la petite ville de Chitina. On parle d’une ville mais en réalité c’est minuscule. Nous commençons aussi à nous demander où ils font leurs courses car à part un mini-marché avec les bases il n’y a aucun magasin, tout comme à Denali… Nous faisons une petite promenade dans les alentours puis profitons de l’ambiance très agréable du restaurant de l’hôtel, point de rendez-vous immanquable des habitants de Chitina.

Chitina / Parc National de Wrangell St Elias / Valdez
Si nous avions fait ce détour par Chitina c’est en fait qu’il s’agit du point de départ du plus grand Parc National des Etats-Unis, Wrangell-St-Elias. Nous partons à bord d’un petit avion (5 places + le pilote) et profitons d’un survol magnifique d’environ 30 minutes. Le paysage est très impressionnant vu d’en haut, encore plus que de la route ! Nous survolons montagnes, rivières immenses et glaciers avant d’atteindre les petites villes de Mc Carthy et Copper Center. Très peu de monde vient ici car malgré la taille immense de ce parc national (une fois et demie la Suisse !) il est particulièrement difficile d’accès si on ne prend pas l’un de ces petits avions. Une fois à Copper Center, nous partons directement à la rencontre du glacier Ruth, car nous avons programmé une marche sur glacier. La bonne surprise : nous avons un guide juste pour nous ! Après 45 minutes de marche jusqu’au glacier, nous enfilons nos crampons et partons pour une randonnée d’environ 3-4 heures. Une expérience inoubliable. Nous nous rendons compte que nous sommes privilégiées. Tout le monde n’a pas la chance de se promener et pique-niquer dans un environnement aussi beau ! En fin d’après-midi nous reprenons l’avion direction Chitina d’où nous prenons la voiture pour Valdez. A notre arrivée, le temps est maussade et la ville n’a pas particulièrement de charme… Enfin nous commençons à savoir que le plus beau est sur la route donc nous arrivons tard à Valdez. Le soir, au restaurant, on nous reparle de l’ours : il a encore été aperçu à la sortie de la ville, au niveau d’une rivière. Bon c’est décidé, demain nous nous lèverons plus tôt que prévu pour aller voir ça avant de prendre le ferry !

Valdez / Whittier / Seward
Après le petit-déjeuner, nous partons donc à la recherche de l’ours à travers la brume matinale. Nous arrivons à l’endroit décrit (en tout cas nous pensons y être) et ne trouvons pas l’ours mais une atmosphère assez incroyable. Nous sommes au bord de la rivière et trouvons des centaines de saumons morts ainsi que d’autres en train de se laisser mourir. Et oui, les saumons reviennent pondre dans la rivière où ils sont nés puis se laissent mourir, en s’échouant sur le côté. C’est très étrange, avec en plus tous ces oiseaux venus se nourrir. Nous repartons dans les alentours en espérant trouver l’animal et nous retrouvons d’un coup au milieu de nulle part, un endroit presque effrayant. Au bout d’un moment, nous devons rebrousser chemin, un peu déçues, car le bateau ne nous attendra pas. Finalement c’est sur le bas-côté de la route principale, alors que nous n’y croyons plus, que nous apercevons un petit ours tout noir ! Juste le temps de prendre 3-4 photos et il se cache de nouveau dans les arbres. Quelle chance !
Nous partons alors en direction du ferry. En attendant le départ (il faut s’enregistrer 2 heures avant), nous allons voir les pêcheurs, installés tranquillement sur leur tabouret. Ils ont déjà attrapé pas mal de poissons. Une fois à bord du bateau, bonne surprise : c’est confortable et assez moderne, avec une petite cafétéria. Pendant les 6h de bateau, nous passerons à proximité du Glacier Columbia, le plus grand glacier du Sud de l’Alaska. Petite déception, nous en sommes loin donc ne le voyons pas très bien, mais nous sommes entourés des petits icebergs qui s’en sont détachés et, avec cela, avec un joli arc-en-ciel. Débarquement à Whittier. Après le passage d’un tunnel dans la roche, nous roulons jusqu’à Seward. Nous nous arrêtons juste avant la ville, car notre hôtel est à l’extérieur, entouré de nature. Nous sommes ravies de l’hôtel : le bâtiment principal est très « cosy », avec cheminée, chaises à bascule, etc. Notre chambre est aussi très agréable, et quel restaurant ! Comme nous ne sommes pas arrivées trop tard, nous allons voir l’Exit Glacier, situé à 15-20 minutes de l’hôtel. Une petite promenade d’environ 1h très agréable ! En redescendant du glacier, nous voyons un attroupement… 2 ours noirs (une mère et son petit) sont en train de dormir dans l’arbre ! Une journée à ours dirait-on…

Seward
Nous restons aujourd’hui à Seward car nous avons une excursion en bateau prévue, vers le Parc National Kenai Fjord. Après un excellent petit-déjeuner, nous partons en centre-ville. A l’arrivée, la couleur est annoncée : ils ne savent pas s’ils pourront faire l’excursion en entier car une tempête s’annonce. Juste avant de monter à bord, nous attendons sur le port et une loutre vient nous voir, on craque devant ces petites bêtes ! Une fois sur le bateau, nouveau rappel du capitaine : « It’s going to be rock and roll today ! ». Et en effet ça a bien bougé ! Mais malgré cela, nous avons eu la possibilité de voir un nombre important d’animaux : toute une famille d’orques, des baleines, des loutres, des lions de mer, des phoques et des macareux partout ! L’excursion sera écourtée mais nous ne sommes pas déçues… et puis ce sont les aléas d’un voyage dans le Grand Nord ! Retour à l’hôtel après un petit passage par un hypermarché américain et des magasins de souvenir. Nous prenons un peu de temps pour profiter du confort de l’hôtel car nous repartons demain.

Seward / Homer
La route pour Homer n’étant pas très longue, nous décidons de rester un peu à Seward pour visiter le Sealife Center dont nous avons entendu beaucoup de bien. Et en effet l’endroit est très bien fait, pour les petits comme pour les grands : des explications très intéressantes sur la faune locale (et sur les effets du tremblement de terre de 1964 sur les animaux) et la possibilité de voir de très prêt oiseaux, animaux marins ou encore de toucher des étoiles de mer. Nous repartons en tout début d’après-midi en direction d’Homer. Le soleil est avec nous aujourd’hui donc nous décidons de nous arrêter à Kenai City pour voir un peu la plage (mais oui, nous n’en avons pas encore vu !) et la petite église orthodoxe, qui rappelle le passé russe de l’Alaska. Il fait beau, il fait chaud et nous avons une vue magnifique sur la baie Cook Inlet et ses montagnes: Un arrêt très agréable. Après une petite promenade, nous repartons pour Homer (le but n’étant pas d’arriver tôt, après l’expérience que nous avons des villes en Alaska). Finalement nous arrivons en fin d’après-midi et là, surprise, la ville est charmante et a une atmosphère très agréable, artistique. La lumière au moment du coucher de soleil est magnifique et nous avons un ciel extraordinaire. Nous profitons de cette soirée dans la « Capitale Internationale du Flétan » en nous disant que nous aurions même pu arriver un peu plus tôt. Certaines personnes restent une nuit de plus pour faire des excursions à bord de bateaux de pêche, mais nous ne pouvons pas car nous partons pour la fameuse île de Kodiak demain. Nous mangeons (du flétan bien sûr !) dans un petit restaurant de la ville, qui propose d’ailleurs de cuisiner le poisson que vous avez pêché le jour même. Nous rejoignons notre chambre d’hôtel (avec une vue imprenable) en fin de soirée.

Homer / Kodiak
Le matin nous embarquons à bord du ferry en direction de Kodiak. Le bateau est beaucoup moins moderne que le premier que nous avions pris ! Mais les rencontres y sont faciles, une bonne ambiance y règne. Nous rencontrons ainsi deux jeunes qui vont à Kodiak pour surfer, une locale qui rentre chez elle, un vendeur de voiture venu apporter une voiture à une cliente et un policier de Kodiak (qui nous payera à tous le déjeuner, alors que nous ne lui avions même pas encore parlé !). Le temps passe assez vite car après une bonne sieste nous discutons avec tout ce petit monde, très curieux de voir deux françaises à bord d’un ferry pour Kodiak ! Nous arrivons à Kodiak le soir, sous une pluie battante et dans la nuit noire…

Kodiak
La différence de météo est presque magique : nous avons aujourd’hui un grand soleil !  Nous partons visiter un peu la ville de Kodiak, avec son église orthodoxe, son port, son cimetière russe… Malgré ces quelques traces russes, l’ambiance générale est plutôt américaine. Nous prenons la voiture pour explorer un peu l’île et nous arrêtons à une rivière où nous trouvons de nouveau des pêcheurs à la ligne. Ils pêchent poissons sur poissons, c’est assez impressionnant ! Nous passons un peu de temps avec eux puis retournons à Kodiak car nous avons réservé une excursion qui part dans l’après-midi, pour aller à la rencontre de l’un des plus grands carnivores terrestres : l’ours Kodiak. Nous prenons notre tout premier vol en hydravion pour un survol magnifique de l’île, musique au casque. Epoustouflant ! Nous arrivons finalement au point qu’ils avaient repéré et après une petite marche nous voyons effectivement un ours avec ses 2 petits, puis au loin une seconde avec ses 3 petits ! Au total, avant de retourner à Kodiak en hydravion, nous aurons vu 9 ours et 3 renards (dont deux petits qui jouaient avec le guide), un moment magique.

Kodiak / Homer
Nous avons toute la journée à Kodiak car nous ne prenons pas le ferry avant le soir. Nous en profitons donc pour aller voir les plages de l’île. Il ne fait pas très beau, contrairement à hier, mais nous traversons toute l’île en voiture (cela prend une heure environ) sur l’unique route. Une fois à la plage, nous nous promenons un peu, toujours accompagnés des nombreux saumons qui se laissent mourir sur les plages. Tout d’un coup, une tête dépasse de l’eau et re-rentre aussitôt… Surprises nous attendons un peu et une deuxième tête sort de l’eau. En fait nous sommes accompagnés de phoques qui jouent avec les vagues, un joli tableau ! Le soir, nous prenons donc le bateau qui nous fera arriver à Homer le lendemain à 7h.

Homer / Palmer
Aujourd’hui est une journée de conduite car nous devons rejoindre la région d’Anchorage pour retrouver Palmer. Mais une fois arrivées nous profitons pleinement de notre petit chalet, dans un hôtel en pleine nature. L’endroit est charmant, nous nous reposons un peu et, en début de soirée, allons manger dans la yourte de l’hôtel, qui est en fait le restaurant. Très bon repas cuisiné par… un français, Bruno ! (ça sera d’ailleurs le seul repas d’une taille normale dont nous aurons profité !) Là, on nous annonce qu’il y a une « fair » à Palmer, juste à côté. C’est un peu comme une fête foraine, mais avec quelques détails en plus : c’est très grand, on y trouve des stands inattendus comme des jaccuzzis à vendre (exposés !) ou encore pour lutter contre l’avortement, des cerceaux à Hula Hup et il y a une partie avec des animaux de ferme et des légumes géants. Nous n’avons qu’une heure sur place car nous sommes arrivées tard mais nous aurons eu le temps de bien nous amuser !

Après un petit déjeuner livré dans notre chalet (avec croissants !), nous partons pour une dernière excursion… non pas des moindres ! Une excursion en bateau sur la rivière Knik pour approcher le célèbre glacier Knik. Nous sommes 5 avec le guide (les 2 autres étant un couple d’Australiens) et, après une petite promenade en 4X4 (qui bouge bien, avec notamment un passage de rivière en 4X4), nous atteignons un tout petit bateau qui nous approchera du glacier. Le paysage est magnifique: des morceaux de glaces flottant sur l’eau  ainsi que les différents tons de bleus de la glace et le noir de la terre qui remonte par endroit… Nous atteignons au bout d’une petite demi-heure la terre, face au glacier, et avons un peu de temps pour une promenade. Les couleurs sont très jolies, avec les premières couleurs d’automne que nous retrouvons (nous ne les avions plus dans le Sud du pays, notamment à Kodiak qui était encore toute verte !) et le glacier en fond. Petit snack en compagnie des écureuils puis nous repartons en bateau. Nous rejoignons ensuite Anchorage pour notre dernier après midi, car nous repartons demain pour la France, où nous arriverons le 2 septembre…

 Retrouvez le programme proposé par NORD ESPACES:

http://www.nord-espaces.com/canada/alaska/alaska-rencontre-grizzlis.php

 Par Natacha et Andrea

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s