MAGIE DE GLACE / LAC BAÏKAL EN HIVER

Ouvrez les yeux, et laissez-vous emporter vers l’infini :

Hiver en Russie, Sibérie, Baïkal, … (Février 2015)

Baikal

Extraits

Et c’est en hiver que la magie opère totalement, durant l’hiver sibérien. Pourquoi ? Parce qu’il y a une esthétique unique que le Baïkal ne livre qu’en hiver : après les tempêtes de fin d’année, le lac saisi par la glace et le froid scintille sous la brume du jour timide et semble figé dans l’hiver sibérien : des blocs de glace pure et transparente, s’entassent à l’infini sur toute la surface du Baïkal balayée par le vent ; partout des lignes semblent découper la « banquise », partout des craquelures, des fentes, des plis que le hasard, les vents, les amas de neige ont voulu cet hiver-là, pour créer un paysage unique et éphémère auquel succèdera un autre, à la fois semblable et totalement différent, l’hiver suivant. Bienvenue au Royaume de Glace !

baikIMG_1032

Reconnaitre un voyageur d’un habitant des bords du Baïkal est facile : il suffit de regarder comment le personnage évolue sur la glace, en plein milieu du lac, en ayant conscience que sous ses pieds, il y a la noirceur des profondeurs du Baïkal … Le voyageur sera amené généralement par un véhicule 4×4 qui empruntera la Route de Glace, une création humaine qui slalome entre congères et blocs de glace et qui a été baptisée ici « zimnik » ; c’est un signe du mélange des religions et des croyances qui apparait là : entre christianisme, islam, bouddhisme, il y a de la place pour un rapport à la nature empreint de respect et d’affection. Zimnik va donc vous emmener sur la glace, entre escarpements blancs formés par les tempêtes et vastes étendues balayées les vents, dépassant des bateaux pris par les glaces et attendant la débâcle, des cabanes de pêcheurs installées le temps de la saison froide sur la glace, et des panneaux de signalisation tout aussi éphémères que les services publics ont planté dans la glace.

P1210416

On ne se lasse pas de l’immensité, du sentiment de bout du monde, de la pureté de l’air, des formes incroyables prises par la glace, de la vie que l’on devine sous ses pieds et sous la glace quand on devine le passage d’un poisson…  Parce qu’il existe une vie incroyable dans ce lac gelé ! Une vie que l’hiver sibérien et ses -26°C en janvier (-15 en moyenne en hiver) n’empêche pas de prospérer : inscrit depuis 1996 sur la liste du Patrimoine de l’Humanité de l’Unesco pour sa richesse écologique, le Lac Baïkal abrite 1.550 espèces animales différentes dont 250 espèces de crevettes s’y côtoient et le super prédateur du lac – ou prédateur alpha situé tout en haut de la chaine alimentaire et n’est la proie d’aucune autre espèce animale – est le nerpa … la seule espèce de phoque au monde à vivre en eau douce : avec sa taille de 1,30 m c’est la plus petite espèce de phoque au monde ; ses longues griffes très spécifiques lui servent à s’accrocher à la glace en hiver pour extirper ses 50 kilos de l’eau glacée. On le rencontre dans la partie nord du Lac BaÏkal et c’est une rencontre qui est toujours étonnante.

P1060445

Vous découvrirez l’omoul, LE poisson comestible du BaÏkal et le délice des pêcheurs locaux.

peche

Ici il est mangé sous toutes les formes : à la vapeur, frit, grillé, séché, mais le plus souvent … accompagné d’un verre de vodka. Peu importe d’ailleurs pour le voyageur dont l’attention se fixera sur le rose délicat que prennent les montagnes alentours dans l’après-midi sous la lumière rasante du soir sibérien, environné d’un blanc immaculé. 

omoul petit 1

Vous l’avez compris : le défi du voyageur sera de réussir des photos pour saisir ce qui est à la fois unique et éphémère ; la lumière de Sibérie, les reflets de la glace, les « torossi » ces immenses plaques de glace verticales qui ne sont pas sans rappeler l’abri de Superman, les grottes laissant apparaitre des stalactites translucides, le bleu du ciel contrastant avec le blanc infini au sol, … Mais il y aura aussi les reflets des voyageurs dans la glace, parfois déformés comme dans des miroirs de fête foraine, parfois spectaculairement purs …

PICT 12

La Sibérie …

C’est aussi la taïga, cette forêt immense et où peu d’hommes s’aventurent ; vous préfèrerez une motoneige adaptée, fiable et bien entretenue, peu polluante d’ailleurs, au cheval de Michel Strogoff. Prenez un peu de temps pour aller voir la prouesse technique que représentait la construction du transsibérien qui passe par le Lac Baïkal mais aussi l’île Olkhon, la seule île habitée du lac Baïkal (depuis 13.000 ans), par une population majoritairement bouriate. Olkhon est un musée à ciel ouvert avec ses 143 monuments archéologiques, ses nombreuses légendes et un mode de vie préservé, puisque l’électricité n’y est distribuée que depuis une dizaine d’années. Vous cheminerez entre de petites izbas en bois aux fenêtres comme brodées à l’ancienne.

PICT 19

Vous découvrirez les banias qui vous ouvriront leurs portes pour vivre cette expérience incontournable de la culture russe, mélange de sauna finlandais et de bain de vapeur turc dont l’accessoire indispensable est le venik, un faisceau de petites branches de bouleau dont on se sert en se frappant – doucement – tout le corps pour mieux se nettoyer et faire pénétrer le parfum du bouleau dans la peau.

bania

Ici, au cœur de la Sibérie, toutes les images s’entremêlent : l’ivresse de la nature sauvage, la pureté du lac Baïkal, les religions qui embrassent les légendes, l’austérité du quotidien, le luxe des saveurs qui n’ont guère besoin d’une étiquette Bio, la médecine séculaire des plantes de la taïga, la dureté des hommes qui choisissent de vivre là et leur gentillesse. On est loin ici des images de la Sibérie froide et inhospitalière.

Ce voyage : Magie de glace 

bande

Par Karla

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s