MON COUP DE CŒUR : Film de Rémi Chayé « TOUT EN HAUT DU MONDE »

C’est un très beau film – en fait un dessin animé mais dont l’approche en fait un vrai film tant pour les adultes que les enfants et qu’il ne faut pas manquer : 1h20 de beauté, de voyage, d’humanité .. Il s’agit du film de Rémi Chayé  « TOUT EN HAUT DU MONDE ».

blog-tout-en-haut-du-monde

1882, Saint-Pétersbourg.

Sacha ( diminutif d’Alexandra), jeune fille de l’aristocratie russe, reste fascinée par la vie d’aventure de son grand-père, explorateur renommé qui n’est jamais revenu de sa dernière expédition à la conquête du Pôle Nord à bord d’un brise-glace expérimental insubmersible, le Davaï. L’ouverture d’une bibliothèque à la mémoire de cet explorateur qui voulait être le premier à atteindre le Pôle Nord se trouve contrecarrée par les ambitions d’un prince arrogant.

Sacha décide de partir vers le Grand Nord, sur la piste de son grand-père pour retrouver le fameux navire ; à force de persévérance, elle embarque sur un bateau, le Norge, en ayant convaincu le capitaine que les recherches menées à l’Est des Terres François Joseph auraient dû se faire entre celles-ci et l’archipel du Svalbard.

Magnifiquement bien rendu, St.Pétersbourg en hiver ! Quand les flèches dorées des églises, les coupoles, s’éloignent comme des ombres grises au-delà de la Néva gelée, quand, dans les hauteurs, les colonnes de granit rouge de Saint-Isaak se recouvrent de givre épais, cristallin, quand le gris glacial du ciel et la banquise sombre des canaux viennent encadrer le long défilé pastel des palais qui laissent échapper le son de la musique des bals… On s’y croit.

Magnifiquement bien rendu, l’AMBIANCE et l’esthétique austère du Grand Nord, même si les puristes contesteront la présence des icebergs tabulaires en Arctique. Mais la mer se déchaine parfois, le blizzard souffle, la faim tenaille les aventuriers, … et il y a la beauté du récit du grand-père que Sacha découvre dans un livre de bord : le vieil homme que la soif de découverte pousse toujours plus loin, ce vieil homme face à la lumière dorée qui caresse la banquise, …

Parce qu’au-delà des images il s’agit d’un véritable récit moral où il n’y a pas d’un côté les gentils et de l’autre les « méchants », mais des personnages quasi réels avec leurs qualités et leurs défauts : peur, courage, amitié, générosité, avarice, persévérance, espoir, égoïsme, pardon, … en fonction des moments d’enthousiasme, de découragement, de solitude, de solidarité ou de besoin d’amour, y compris entre frère embarqués à bord d’un même bateau.

Avec beaucoup d‘humanité  Rémi Chayé nous peint cette fresque pour partie historique pour partie imaginaire, mais toujours humaine, où la vie et les épreuves révèlent les hommes et façonnent leurs caractères. Un critique de cinéma a écrit que ce film était une œuvre d’art ; je le rejoins autant par les qualités graphiques que par la qualité du récit.

VOIR BANDE d’ANNONCE du film de Rémi Chayé  « TOUT EN HAUT DU MONDE ».

Par Julia Rugens

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s