A la découverte de Kaliningrad

Ce petit texte est destiné à remercier l’équipe Nord Espaces pour sa connaissance des destinations proposées et la qualité de sa relation dans la construction de voyages un peu hors normes sur des destinations qui semblent pourtant classiques.

Nous avons eu l’occasion d’effectuer en famille un voyage très original qui a combiné la découverte de la Lituanie avec celle de l’enclave russe de Kaliningrad, l’ex Königsberg. Nous étions 4 adultes et deux enfants, accompagnés d’une guide Nord Espaces tout au long de notre périple. Nous nous sommes déplacés en minibus privatisé et des guides spécialisés sont venus nous apporter leurs connaissances spécifiques sur certains lieux.

1

Si la découverte de Vilnius, point de départ, a été classique, avec un hébergement de grande qualité et original (hôtel Shakespeare) la suite du voyage a été de plus en plus originale : à la découverte de la charmante ville de Kaunas, ont succédé en plein cœur de la forêt lituanienne et quasi inaccessible la visite du musée de la Propagande situé dans une ancienne base nucléaire des forces soviétiques, Palanga s’étalant le long des plages de sable de la Baltique et offrant au visiteur son musée de l’ambre et de somptueux couchers de soleil sur la Baltique. Puis ce fût la presqu’île de Courlande, un lieu magique et protégé, tout en douceur, paisible. Une promenade en forêt permet d’admirer de superbes sculptures traditionnelles sur bois, une sortie sur les dunes permet d’apercevoir la frontière de l’enclave de Kaliningrad au loin … Un lieu un peu hors du temps, entre maisons traditionnelles, nature (un petit renard est venu se joindre à notre dîner sur la terrasse de la maison que Nord Espaces nous avait réservée).

2

Enfin, cela a été l’entrée dans l’oblast de Kaliningrad (formalités passées sans encombre) et la découverte de l’inconnu a vraiment commencé avec la visite de la plus grande mine d’ambre qui soit ; les enfants (et les adultes) ont pu s’amuser à rechercher de l’ambre dans le sable avant d’entrer dans Kaliningrad ; quelle ville curieuse, intéressante, et sans équivalent : complètement rasée par les bombardements anglais en 1945, les quelques ruines qui restaient ont été anéanties par l’Armée Rouge. En plein centre-ville, ce sont donc des barres d’immeubles soviétiques tristes et sans âme qui côtoient une magnifique reconstitution de la cathédrale de Königsberg abritant le tombeau (vide et nous avons appris pourquoi et comment) de Kant, le philosophe qui fait le pont entre la culture prussienne et la culture russe, et des constructions nouvelles très typiques et agréables le long du fleuve Pregolia (russe) ou Pregel (allemand). Logement de charme très bien situé qui permettait de découvrir à pied la ville même si celle-ci ne se prête pas toujours à la marche. Cette ville ravira les amateurs d’histoire ou d’urbanisme.

3

De là, nous sommes partis à la découverte de ce territoire méconnu qu’est l’enclave de Kaliningrad où eurent lieu des batailles entre français conduits par Napoléon (Eylau, Friedland) avant la signature du traité de Tilsitt sur le Niémen que nous avions eu l’occasion de voir à Kaunas. Toute cette terre est chargée d’histoire et les guides spécialistes que nous avons eu nous ont permis de nous y retrouver, puisque tous les noms ont changé, Tilsitt étant devenue Sovestk par exemple, cette ville étant intéressante au demeurant – et nous ayant permis de faire des achats.

4

Les hôtels que Nord Espaces nous avait réservés était d’un bon niveau de confort, agréables, proposant une cuisine souvent plus subtile qu’il y parait (à Gusev par exemple) et étaient le point de départ d’excursions intéressantes (quelques musées locaux permettent des découvertes originales).

De l’enclave de Kaliningrad, nous sommes remontés au nord et après avoir rapidement vu la Colline aux Croix qui constitue un point d’arrêt obligé de tout circuit passant par ici, nous avons filé sur Riga ou Nord Espaces a même réussi à nous faire entrer dans l’université centrale pour y découvrir un musée inconnu de la plupart des visiteurs, dédié à un scientifique dont les calculs des mouvements des planètes et des moteurs servent aujourd’hui toujours à la Nasa, mais surtout un panorama sur la ville inoubliable depuis les toits auxquels nous avons eu accès.

Je ne peux donc qu’encourager chacun à aller à la découverte de ces territoires en n’hésitant pas à sortir des sentiers battus : grande sécurité, intérêt évident, accompagnement spécialisé, ce voyage aura été une réussite totale.

Par A. Girot

Une réflexion sur « A la découverte de Kaliningrad »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s