Quatuor du weekend

Très heureux de vous retrouver pour une petite revue de presse sans prétention, mais bien évidemment très orientée vers le Nord et les voyages !

Ma libraire de quartier qui se débat dans les procédures des géants de la presse et la désaffection des lecteurs pour les supports papier m’a signalé 4 revues avec des articles intéressants à parcourir  ( Notre Temps, Figaro Magazine, Courrier International, Télérama)…

Commençons par NOTRE TEMPS :

Cette revue pour les seniors propose dans son numéro de juillet 2017 un reportage sur la Finlande ; il s’ouvre avec une magnifique photo sur deux pages de Porvoo, la ville médiévale au charme fou sur les berges de Porvoonjoki. Aliette de Crozet, journaliste dont Nord Espaces a croisé la route il y a quelques années réussit en 4 lignes à partager l’essentiel et je lui cède la parole : « la Finlande fête cette année le centenaire de son indépendance. Dotée d’une forêt boréale et d’îles innombrables, elle hisse au rang d’art de vivre les bonheurs simples à cueillir dans la nature. »

Finlande soleil de minuit

L’article très doux parle bien sûr de la Baltique, de la Saint-Jean, des maisons médiévales mais aussi des cathédrales orthodoxes ; sur les 180.000 îles, Aliette de Crozet cite Naantali, lieu de résidence idéal pour déguster un jus d’airelles face à une mer paisible.

Oui, la Finlande n’a pas ce côté « wahou » que peuvent rechercher certains ; elle préfère le calme, l’art de vivre en douceur. Une image partagée par Stéphanie et Sébastien qui nous reviennent chacun de deux périples aux alentours d’Helsinki et qui ne vont pas manquer de nous raconter prochainement leur semaine en Finlande, l’une active et sportive, l’autre très art de vivre. En tous cas trois regards avec celui de Notre Temps qui donne envie d’aller en Finlande profiter de la douceur d’un pays nordique comme avec ce circuit Nord Espaces.

Poursuivons avec TELERAMA :

L’hebdomadaire culturel s’intéresse cette semaine à la Norvège et plus particulièrement à la région du Telemark, avec un guide auquel on ne pense pas : Jules Verne en personne ! Là aussi, l’introduction dit en peu de mots l’essentiel : « montagnes, cascades féeriques, forêts à n’en plus finir… Pour Jules Verne, le Telemark s’apparentait à la Suisse, les fjords en plus. Un écrin rêvé pour la randonnée. »

REvue de presse Télérama

Il va imaginer à partir de là son roman « un billet de loterie ». L’article expose les randonnées qu’il est possible de faire notamment avec l’ascension du mont Gausta que Jules Verne a effectuée il y a 156 ans, ou ses découvertes comme l’église de Heddal, une stavkirke très typique de la Norvège avec sa construction en bois qui domine un vieux cimetière. Les couleurs des lacs, des forêts, des cascades et des montagnes sont un enchantement pour les yeux et Télérama rappelle qu’à côté de cette nature extraordinaire, l’histoire même récente de Télémark a valu aussi à la région d’être inscrite sur la liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco depuis 2015 :  mais pas très loin, toujours en Norvège, d’autres sites figurent aussi sur cette liste et c’est bien la preuve qu’un voyage dans les pays nordiques permet de concilier de façon exceptionnelle Nature et Culture. C’est d’ailleurs le titre d’un des voyages les plus demandés chez Nord Espaces qui permet justement de passer par Heddal ; autre solution, mais ne le répétez pas : Valérie est en train de mettre au point dans le plus grand secret un séjour dans une maison étonnante en Norvège qui permettra de découvrir les environs à son rythme et d’aller randonner à sa guise dans les différents parcs nationaux des environs.

COURRIER INTERNATIONAL :

En partenariat avec RTL, Courrier International diffuse un numéro spécial été (juin/juillet/août 2017) intitulé « Voyages extraordinaires » qui, fidèle à la tradition de la revue, regroupe des récits de la presse étrangère. La revue s’ouvre sur un article qui a été publié en allemand et explique le sens d’un mot utilisé Outre-Rhin (petit clin d’œil à Andrea) : fernweh, l’envie de prendre le large en soulignant que désormais le monde est à notre portée. J’aurais pu mettre en avant l’article consacré à la Russie intitulé « l’expédition est un art » ou celui sur l’Antarctique appelé « vol au dessus du continent blanc ».

Vol au dessous de l'Antacrique

Le premier article est consacré à Vladimir Semionovitch, né en 1946, militaire de carrière qui a consacré sa vie au Grand Nord et à l’Arctique (il a été le premier à atteindre le Pôle Nord à skis en autonomie et ce n’est évidemment pas un exploit à la portée de tous). Le second article est consacré à un voyage qui n’est pas à la portée de toutes les bourses. Nord Espaces propose d’aborder les terres polaires arctiques et antarctiques, mais sait que tout ne peut se faire sans préparation intensive ou budget important. Il y a pourtant des solutions pour qui veut vivre le Nord, mais attention : on en devient vite un passionné avec l’envie d’y retourner. Alors je retiens aussi un périple au Canada, en kayak autour de l’île d’Ellesmere. L’article décrit un périple incroyable en kayak, au milieu des glaces, des morses, des ours polaires ; j’ai personnellement approché des morses sur l’île Wrangel, en Russie, un sanctuaire extraordinaire pour la faune et la flore. Il s’agissait du morse pacifique du nom de la zone où il vit mais je dois reconnaître que même les vieux mâles se prélassant sur un bout de glace étaient particulièrement pacifiques … J’y ai vu aussi des ours curieux, des phoques étonnés de notre présence, … Et dans cet article de courrier international je retiens cette phrase : « Une fois que l’on attribue une sensibilité à la nature […] alors notre relation à la planète change ». Je souhaite à tous les lecteurs de connaitre ce type d’émotions que j’ai vécues là bas

FIGARO MAGAZINE

propose onze pleines pages de photos et de reportage sur Aarhus, capitale du bonheur !Bien sûr, Le Figaro rappelle que Aarhus a été choisie comme capitale européenne de la culture en 2017 et ouvre son article sur une photo double page du musée d’Art moderne ARoS célèbre pour son pa,orama arc-en-ciel de m’artiste Olafur Eliasson que je vous laisse découvrir grâce au lien ci-dessus.

Aarhus capitale du bonheur

Comme tant d’autres, Le Figaro Magazine s’est laissé surprendre par les rencontres que l’on peut faire à Aarhus au gré de ses promenades, que ce soit à la bibliothèque ou au musée Moesgaard consacré à la Préhistoire : cela permet de rappeler qu’Aarhus tout en étant la doyenne des villes de Scandinavie en est dans l’esprit et l’approche l’une des plus jeunes et innovantes.

Nord Espaces avait déjà partagé sur ce blog son goût pour Aarhus : en insistant sur un aspect du voyage qui prend de plus en plus d’importance : la gastronomie. Le Figaro Magazine rappelle d’ailleurs que c’est l’ensemble de la région d’Aarhus qui a été désignée région européenne de la gastronomie. Cela fait beaucoup de titres que Aarhus arrive à relever sans difficulté par la qualité de son accueil et de ses infrastructures.

Nord Espaces propose depuis très longtemps la découverte du Danemark et si Aaarhus constitue de façon incontestable un point majeur d’un voyage dans ce pays, il serait dommage de passer à côté des très nombreux atouts de ce pays du bonheur qu’est le Danemark, qu’il s’agisse de lieux emblématiques comme la Petite Sirène à Copenhague, ou des endroits moins connus comme le Jutland, Skagen, la ville médiévale de Ribe ou les forteresses vikings ; séjour d’une semaine complète au moins de bonheur en fait : pour les adultes, les couples, les familles, les enfants…

André

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s