LE YUKON & DAWSON CITY

Whitehorse Le Yukon, territoire fédéral du Canada, a une superficie d’environ 482 000 km2. Bordé à l’ouest par l’Alaska, au sud par la Colombie-Britannique, au nord par l’océan Arctique, il prit le nom – signifiant « Grande Rivière » en langage indien gwich’in ou loucheux – de son principal fleuve. Sur les berges du Yukon se trouvent la plupart des villes, notamment Dawson City, à 535 km au nord de la capitale Whitehorse, sur la Klondike Highway. Les 37 000 Yukonnais vivent dans un environnement grandiose de vallées fluviales, lacs glaciaires et montagnes enneigées. À l’exception de la plaine côtière de la mer de Beaufort, le Yukon est en effet dans la cordillère américaine, ses volcans éteints continuant la ceinture de feu du Pacifique. Le sud-ouest est dominé par les champs de glace du Parc national de Kluane, où les montagnes Saint Elias regroupent les dix plus hauts sommets du Canada, dont le mont Logan (5 959 m). Le Yukon connaît un climat polaire et subarctique ; on y trouve du pergélisol même au sud.

Hiking in Tombstone Territorial Park in the Yukon, Canada.

p100015_34rr

Les hivers sont longs et secs et de ce fait très propices à l’observation des aurores boréales, de la fin août à début avril ! Autour du solstice d’été, le 21 juin, la ville bénéficie a contrario d’environ 21.5 heures de lumière du jour. Le court été permet ainsi une abondante floraison. Toujours à Dawson City, la température moyenne en janvier est de -26.7°C, en juillet de 15.6°C, avec souvent des journées à respectivement moins de -40°C et plus de 30°C. La plupart du territoire est couverte de taïga, la toundra ne se rencontrant qu’à l’extrême nord ou à des altitudes élevées.

tombstone

Parc kluane, Yukon - CANADA

Parmi les grands mammifères du Yukon, on trouve le caribou, l’orignal, le loup, le grizzli et l’ours noir. Les montagnes sont le refuge du mouflon de Dall et, au sud, de la chèvre des montagnes Rocheuses. Le puma chasse de plus en plus le cerf hémione au sud, le coyote se répand au nord, l’ours blanc fréquente la côte arctique. Le wapiti et le bison sont d’introduction récente. Le Yukon abrite aussi de nombreuses espèces de rongeurs et de petits carnivores, dont le lynx du Canada, les renards roux et polaire, ainsi que 250 espèces d’oiseaux. Hormis la lote et le grand brochet, presque tous les grands poissons des lacs et rivières sont des salmonidés. On pêche notamment le touladi – de parfois plus de 1 m de longueur et 30 kg –, l’omble à tête plate, l’ombre arctique et bien sûr le saumon.

VIE SAUVAGE - YUKON - CANADA

c130002_042rr

A l’ouest du Territoire, la rivière Klondike entra dans l’Histoire en 1896 quand de riches gisements aurifères furent découverts dans certains de ses affluents. La ruée qui suivit attira environ 100 000 prospecteurs entre 1896 et 1899, seuls 4 000 d’entre eux trouvant de l’or. L’écrivain américain Jack London s’inspira de ses neufs mois sur place pour écrire notamment L’Appel de la forêt. On compte toujours au Klondike environ 80 mines d’or en exploitation, la plupart de petite taille et gestion familiale, auxquelles il faut ajouter 13 500 sites d’orpaillage. Dawson City fut aussi fondée en 1896, sur un ancien territoire de chasse amérindien, à la confluence du Klondike et du Yukon, à une vingtaine de kilomètres du lieu de la première découverte. Sa population passa de 500 habitants cette année-là à peut-être 40 000 en 1898 ! Isolée et construite à la hâte, elle fut victime d’incendies, d’épidémies et de spéculation immobilière, mais aussi le théâtre du mode de vie extravagant des prospecteurs les plus riches, le Diamond Tooth Gerties Gambling Hall évoquant les saloons du « Paris of the North ».

Dans la Dawson City contemporaine aux 1 400 habitants, l’architecture de tout nouveau bâtiment doit évoquer l’époque héroïque. Elle compte huit sites labellisés « Lieux historiques nationaux du Canada », dont le centre-ville et le village fantôme de Forty Mile.

DAWSON CITY 2 - CANADA

Les épicuriens curieux commanderont au Downtown Hotel un Sourtoe Cocktail, à base d’authentique orteil humain momifié. Chaque mois de février, Dawson City est aussi l’étape médiane de la Yukon Quest, l’une des courses de traîneaux à chiens les plus difficiles au monde.

Yukon Quest

Par Sébastien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s