Glasgow, Ecossaise muséale et rock’n’roll

Avec 600 000 habitants, Glasgow est aujourd’hui la première ville d’Ecosse et la troisième du Royaume-Uni. Sa position géographique, dans les Lowlands de culture anglophone, fit au 19ème siècle la fortune de la « seconde ville de l’Empire britannique ». D’importants gisements de charbon et de fer permirent son fort développement industriel, la Clyde devenant le fleuve écossais de référence pour la construction navale et le commerce. Si l’après-guerre fut difficile, les efforts entrepris depuis la fin des années 80 sont payés aujourd’hui d’une renaissance économique et culturelle.

Glasgow 4

Sur la rive nord de la Clyde, le centre-ville est un quadrillage rigoureux de rues orientées est-ouest et nord-sud, certaines étant piétonnes. Capitale européenne de la culture en 1990, Glasgow possède un patrimoine exceptionnel. Dans la crypte de sa cathédrale du 13ème siècle repose son saint patron.

Glasgow 2

Consacré à la vie et l’art religieux dans le monde, le Saint Mungo Museum surprend par ses collections riches et variées. Si la plus ancienne maison de Glasgow fut bâtie en 1471, la ville est surtout réputée pour ses bâtiments d’époque victorienne, notamment ses immeubles aux grandes pièces et hauts plafonds. Omniprésente est l’œuvre de l’architecte Charles Rennie Mackintosh, figure du mouvement Arts & Crafts, qui unit ligne droite et fluidité du détail. Chaque pièce de son chef d’œuvre, la Glasgow School of Art, est un exercice de style sur les proportions et l’éclairage. Musée gratuit au million de visiteurs annuels, le Kelvingrove Art Gallery and Museum expose aussi bien des tableaux de peintres flamands du 17ème siècle qu’une belle collection d’histoire naturelle. La Burrell Collection, à l’éclectisme et qualité remarquables, ne rouvrira malheureusement ses portes qu’en 2020.

Sur la rive sud de la Clyde, au sein d’un domaine de 146 hectares, Pollok House est un manoir du 18ème siècle renfermant la plus belle collection d’art espagnol du pays. C’est aussi une institution pour les « Just Married ».

Glasgow, ville verte, compte plus de 90 parcs. Le Kelvingrove Park, d’une superficie de 34 hectares, accueillit deux Expositions universelles. Le Glasgow’s Necropolis est un remarquable cimetière victorien. Havres de paix depuis 1841, les serres tropicales des Botanic Gardens méritent une visite, le Kibble Palace étant un véritable palais de verre !

Glasgow 3

Connue pour son humour noir et ses innombrables restaurants indiens, Glasgow est aussi résolument branchée et tournée vers l’avenir. En témoignent les architectures du Riverside Museum et du Glasgow Science Centre. Sa Gallery of Modern Art est la plus réputée d’Ecosse. De nombreux groupe de rock sont nés là-bas, notamment Simple Minds (1975), Texas (1985) et Franz Ferdinand (2001). Les frères Young et Knopfler, à l’origine respectivement d’AC/DC (1973) et Dire Straits (1977), virent le jour au bord de la Clyde ! Ce n’est donc pas un hasard si Glasgow fut nommée en 2008 ville UNESCO de musique. On y comptait alors en moyenne 127 évènements musicaux par semaine… De quoi se détendre après une journée de shopping haut de gamme et avant de goûter aux meilleurs pubs et restaurants d’Ecosse avant de continuer le voyage !

Par Sébastien

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s