Parcourir la ceinture de feu du Pacifique en six étapes

Les trois quarts des volcans de la planète se trouvent sur la ceinture de feu du Pacifique. Cet arc de 40 000 kilomètres correspond à des zones de subduction, où une plaque océanique s’incurve et plonge sous une autre plaque. Le mouvement, provoquant 90 % des séismes dans le monde, peut effrayer. Mais devant tant de beauté, prenez avec nous le parti de l’émerveillement en six étapes !

KAMTCHATKA

ceinture du feu pacifique 2

1) Chaque année, la plaque pacifique glisse d’environ 5 centimètres sous sa voisine eurasienne. A leur frontière, la péninsule russe du Kamtchatka compte plus de 160 volcans, dont 29 en activité. Le nombre de ses éruptions en fait la région la plus active au nord de la ceinture. La Vallée des Geysers était connue et crainte de longue date des populations autochtones, bien avant sa « découverte » par une hydrologue russe en 1941. Les Koriaks, Itelmènes et Evènes invoquaient les esprits pour expliquer les phénomènes volcaniques, un mythe faisant du premier homme un être de lave incandescente. Le stratovolcan Bezymianny (2 882 m) est très surveillé. Considéré comme éteint depuis 1 000 ans, il se réveilla brusquement en 1955. L’année suivante, une éruption coucha les arbres à près de 25 km à la ronde, puis projeta pendant deux jours des nuages de cendres sur toute la planète. Or, le couloir aérien qui relie l’Asie à l’Amérique du Nord passe juste au-dessus du Kamtchatka...

HAWAÏ

ceinture du feu pacifique 3

2) L’archipel d’Hawaï se trouve en plein milieu de la plaque pacifique, au-dessus d’un point chaud sur lequel celle-ci glisse. L’île d’Hawaï, la plus grande et jeune de l’archipel, est notamment née du Kilauea (1 246 m). L’un des volcans boucliers les plus actifs de la planète, il rejette quasi continument des rivières de lave depuis 1983. Ses explosions violentes étant rares, le champ de lave est habité. A Hawaï, il est ainsi possible d’avoir Pélé, déesse du feu, des éclairs, de la danse, des volcans et de la violence, pour voisine !

ALASKA

ceinture du feu pacifique 4

3) Entre Amérique et Kamtchatka, les Aléoutiennes forment un arc de 300 îles volcaniques. Au sud-ouest d’Anchorage, l’Augustine (1 252 m), stratovolcan parmi les plus jeunes et actifs d’Alaska, est à l’origine d’une petite île inhabitée. Ses éruptions alimentent la croissance de dômes de lave, qui finissent par exploser, donnant alors naissance à des nuées ardentes et panaches volcaniques. Ces nuages de cendres causèrent l’arrêt des réacteurs d’un avion de ligne en 1989…

EQUATEUR

ceinture du feu pacifique 5

4) La célèbre « Allée des Volcans » se trouve en Equateur. Ce pays moitié moins grand que la France compte plus de 70 cracheurs de feu. Le plus redouté est le Cotopaxi (5 897 m), stratovolcan actif le plus élevé au monde. Lors de l’éruption de 1877, la lave jaillit à 1 km de hauteur ! En se mêlant à la glace, elle forma de dangereuses coulées de boues, appelées lahars, qui submergèrent des terres à plus de 100 km. Les flancs abrupts du Tungurahua (5 023 m), dont le nom signifie « Gorge de Feu » en quechua, sont aussi instables par temps de pluie. Ses coulées pyroclastiques – torrents de lave, gaz et roche en fusion – détruisirent en 2006 une cinquantaine de maisons. Il n’est pas avare non plus de gaz toxiques et d’apparitions d’OVNIs… Quant au Chimborazo (6 263 m), il peut être considéré comme le sommet « le plus haut du monde » ! Il est en tout cas le plus éloigné du centre de la Terre, car celle-ci ayant la forme d’un ellipsoïde, son rayon est environ 21 km plus long à l’équateur qu’aux pôles… Le Chimborazo a donc toute sa place sur les armoiries de l’Equateur.

CHILI

ceinture du feu pacifique 6

5) Le Chili est situé en bordure de la plaque sud-américaine, sous laquelle glisse la plaque de Nazca à raison de 7 cm par an. En 1960, il subit de ce fait un séisme d’une magnitude de 9.5 sur l’échelle de Richter, la plus élevée jamais enregistrée ! Les Andes chiliennes abritent plus de 2 000 volcans. En Araucanie, à près de 700 km au sud-ouest de Santiago, le Villarica (2 847 m) est en activité quasi permanente depuis plus de cinquante ans. La région n’en est pas moins surnommée la « Suisse Chilienne ». A seulement 15 km du stratovolcan, la station balnéaire de Pucón est cernée de parcs naturels et sources thermales. On y skie en hiver sur les pentes du Villarica, « Maison des Esprits » selon les premiers habitants du Chili, les Mapuches, pour qui on se tient au bord du cratère comme entre deux mondes…

6) Après avoir parcouru les volcans de la ceinture du feu de Pacifique à travers ces images, permettez-moi de vous dire qu’aucune image et aucun descriptif ne peut remplacer la réalité époustouflante et crue du volcan qui respire et dont vous sentez le souffle sur votre visage. Pour l’avoir vécu, je n’ai qu’un conseil à vous donner, faîtes votre valise et partez sur place.

Par Sébastien

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s