Ny Alesund, promenade dans une station scientifique polaire internationale lors d’une croisière Spitzberg

A 84 ans, – je suis née 8 ans après que le premier homme ait atteint le Pôle Nord… Il y a quelques années, 20 ans déjà en fait, attirée par le Nord, j’avais effectué une croisière depuis l’Allemagne jusqu’au Cap Nord avec une amie. J’en ai un très bon souvenir, mais depuis un rêve inaccessible s’était installé en moi : le Spitzberg ! La faute au conférencier à bord qui parlait d’une terre plus au nord que le Cap Nord, d’un Spitzberg quasi magique, « montagne pointue » émergeant majestueusement de l’océan. Et plus le temps passe, plus le rêve me semblait inaccessible : archipel polaire en bordure de l’Océan Glacial Arctique d’où sont partis des explorateurs aguerris aux profils bien opposés au mien aujourd’hui, territoire des aurores boréales en hiver, royaume des ours où les descentes à terre doivent se faire avec des moyens de défense « au cas où », sans oublier bien évidemment le coût que représente un tel voyage, bref rien ne semblait rendre ce voyage possible…

Pourtant les circonstances ont fait que les obstacles ont été levés les uns après les autres : avec l’aide de Nord Espaces, c’est au cours de l’été 2018 que j’ai pu concrétiser ce rêve en embarquant à bord du MS Nordstjernen (l’étoile du Nord) de la compagnie Hurtigruten pour une croisière de quelques jours le long de la côté ouest du Svalbard : c’est le nom de l’archipel norvégien dont le Spitzberg est l’île principale. Un voyage magique !

Croisière Spitzberg NY Alesund 9

Croisière Spitzberg NY Alesund 11

Aujourd’hui, l’archipel est certifié Destination de tourisme durable, un label décerné aux destinations qui veillent à réduire l’impact environnemental du tourisme dans leur région.

dest durable

On en revient la mémoire pleine d’images plus splendides les unes que les autres et, finalement, il est impossible de dire quel est le moment fort qui rend ce voyage extraordinaire : la découverte de la « capitale », Longyearbuyen ? Les paysages du Spitzberg ? L’étonnante Barentsburg ? Les couchers de soleil somptueux sur la Mer du Groenland qui s’étend à l’ouest de l’archipel du Svalbard jusqu’à l’île d’Erik le Rouge ? L’émotion que l’on ressent en découvrant la Baie de la Madeleine, en navigant au milieu des icebergs ou en franchissant le 80ème parallèle Nord ? Sans oublier l’un des derniers jours de la croisière, consacré à la découverte de Ny Alesund, ancienne ville minière posée sur le 78ème parallèle Nord, devenue, depuis l’arrêt de l’exploitation du charbon, une station scientifique polaire internationale où il est possible de se promener quelques heures.

NY Alesund
Ny Ålesund,  lors d’une croisière Spitzberg

Les croisières Hurtigruten au Spitzberg : des moments exceptionnels avec un équipage de qualité

Hurtigruten, compagnie norvégienne, propose de nombreuses croisières polaires. Laurent, conseiller chez Nord Espaces, m’a orientée vers une offre courte – budget oblige – mais particulièrement bien étudiée : un bateau polaire ancien plein de charme et à taille humaine (nous étions un peu moins de 100 passagers et c’est donc la possibilité d’être accompagnée, privilégiée, chouchoutée par un équipage et des guides attentifs), un parcours qui ne garantit pas du tout de voir des ours polaires (aucun ne pointera son museau) mais permet de voir des sites remarquables, des sorties à terre accessibles à tous. Et il y a des départs francophones, même si j’ai dû m’inscrire sur une autre date.

Le MS Nordstjernen est à l’opposé des gros bateaux de croisière actuels : construit en 1956, merveilleusement bien rénové et entretenu depuis, il n’a pas d’ascenseur mais de larges accès aux ponts, des circulations faciles permettant de prendre en toute tranquillité des photos sous tous les angles, des salons pour observer le large à l’abri de larges hublots, du bois du cuivre et du laiton à l’ancienne, dégageant un charme unique… Peu de bruits, des voyageurs partageant la même approche du voyage, du calme, de l’amour de la nature, du respect de l’autre. Un équipage aux petits soins pour servir des repas de qualité ou approvisionner les buffets, des guides internationaux passionnés, tout est fait par Hurtigruten pour qu’on se sente de suite à l’aise et totalement intégré à la croisière.

Je n’ai constaté qu’un peu de tangage quand le Nordstjernen est passé à l’ouest de l’île Prinz Karls Forland qui abrite le Parc National de Forlandet, dans la Mer du Groenland. Mais c’est un vrai voyage en bateau, même en choisissant une cabine intérieure.

Croisière Spitzberg NY Alesund 1
Photos du bateau Hurtigruten

Croisière Spitzberg NY Alesund 2

L’arrivée du bateau Hurtigruten à Ny Alesund

Avant l’arrivée à Ny Alesund, l’équipage prévient tous les passagers au cours de réunions détendues mais professionnelles : nous allons accoster dans une « ville » qui est devenue une station scientifique polaire internationale ; autrefois la ville abritait des mineurs de charbon. C’est à partir des années 60 qu’elle s’est transformée en station scientifique, après un accident d’exploitation qui aura coûté la vie à plus de 20 mineurs.

Le briefing de débarquement se fait dans l’un des salons du Nordstjernen, entre New London et Ny Alesund, les 2 sites étant l’un en face de l’autre dans le Kongsfjorden. Si on a manqué le briefing, une affiche sur le quai de débarquement vous rappelle sans détours vos premières obligations de visiteur.

Se promener dans Ny Alesund c’est donc côtoyer et respecter des équipes scientifiques de toutes les nations (ne pas les aborder, elles travaillent), accepter de mettre son téléphone hors réseau wifi ou Bluetooth (interdit dans un rayon de 20 km autour de Ny Alesund), ne pas utiliser de drones, ne pas vouloir pénétrer dans des habitations (3 bâtiments seulement sont ouverts au public, la Poste, le musée et la seule boutique-café de la ville ; et un hôtel est ouvert à la clientèle de passage), respecter le balisage mis en place destiné à préserver la végétation si rare sous ces latitudes (on est à moins de 1.000 km du Pôle Nord, à peu près la distance entre Perpignan et Dunkerque).

Enfin, en arrivant à Ny Alesund il ne faudra pas oublier qu’il faudra en repartir : l’équipage insistera sur l’heure de départ qui devra elle aussi être parfaitement respectée pour ne pas mettre en retard tous les passagers dont certains auront un avion à prendre juste après la croisière.

Croisière Spitzberg NY Alesund 3
Photo : le quai d’arrivée à Ny Alesund

Ny Alesund une ville extraordinaire à bien des égards : localisation, activité, population …

A peine sortie du port, le passé minier de Ny Alesund est présent : sur le bord gauche du chemin lorsqu’on se dirige vers le « centre-ville » un petit train minier est exposé, rappelant le temps où le charbon extrait était acheminé à bon port. Cela permet de faire des photos avec en arrière-plan les Trois Couronnes (Tre Kronor) : trois montagnes alignées aux sommets enneigés, d’une hauteur de 1.200 mètres environ, chacune portant le nom d’un pays scandinave, Svea pour la Suède, Nora pour la Norvège et Dana pour le Danemark. La vocation internationale des lieux est ancienne.

Ny Alesund est la localité la plus au nord du monde. Fondée en 1916 par une compagnie minière qui avait son siège social en Norvège à Alesund, l’entreprise a cessé toute activité en 1962 et s’est concentrée sur l’autre volet de sa raison d’être : l’exploration et la recherche scientifique, plus particulièrement en glaciologie et climatologie : dès 1966 le centre international de recherche sur l’Arctique et de surveillance de l’Environnement y a été construit pour accueillir des chercheurs du monde entier.

En fonction des saisons et des programmes scientifiques, le visiteur pourra croiser de 30 à 150 résidents, d’une dizaine de nationalités différentes qui se répartissent dans des constructions qui leur sont dédiées : Maison de la France qui va exploiter l’Institut polaire français Paul-Emile Victor, la base Jean Corbel et la base Charles Rabot, de la Corée, de l’Italie, de l’Allemagne, du Japon … On peut trouver des implantations humaines plus septentrionales, mais aucune qui puisse être qualifiée de ville. Et c’est Ny Alesund qui possède le plus de monuments culturels et de bâtiments protégés du Spitzberg.

Croisière Spitzberg NY Alesund 4

Ny Alesund, le point de départ des expéditions d’Admundsen à la conquête du Pôle Nord

C’est en effet de Ny Alesund que de nombreuses expéditions sont parties à la conquête du Pôle Nord, dont celles tentées avec des ballons dirigeables : en 1926 Roald Amundsen (avec L. Ellsworth et U. Nobile) sera le premier à atteindre de façon incontestée le Pôle Nord en utilisant le dirigeable Norge qui ira atterrir en Alaska.

C’est donc de Ny Alesund que Umberto Nobile, sur les ordres de Mussolini, est reparti à bord du dirigeable Italia à la conquête du Pôle Nord en 1928 pour un épisode tragique de la conquête polaire : sans avoir pu se poser au Pôle, Nobile revint vers son point d’attache mais s’écrasa au Svalbard, engendrant de multiples expéditions de sauvetage (1.400 personnes, des bateaux, des avions, …) dont l’une sera la cause de la disparition de Roald Amundsen à bord d’un hydravion dans l’océan.

Nord Espaces avait attiré mon attention sur cette tragédie puisque un de leurs clients a été à l’origine de la rénovation d’une plaque commémorative . Aujourd’hui, sur une place au centre de Ny Alesund, on peut voir un buste de Roald Admunsen qui témoigne de l’admiration qu’a l’ensemble de la Norvège pour cet explorateur hors du commun dont le corps n’a jamais été retrouvé : c’est l’endroit exact d’où a décollé le Norge qui a permis au premier humain d’atteindre de façon certaine le Pôle Nord par 90 degrés de latitude Nord le 12 mai 1926.

Croisière Spitzberg NY Alesund 5

Croisière Spitzberg NY Alesund 6

Le bilan d’une croisière et de la promenade à Ny Alesund

Se promener dans Ny Alesund est un moment rare ; les guides expliquent comment la ville fait face aux rigueurs de l’hiver, a développé une autonomie énergétique, construit un aéroport qui constitue un lien précieux avec le reste du monde. Le musée qui fait face au café-boutique permet de suivre l’évolution de la ville au travers de photographies d’époque, de témoignages et d’objets divers qui vont du matériel minier jusqu’aux ustensiles de la vie quotidienne dans les années 1960, 1970 et après. L’environnement est superbe : j’ai bien été au nord du nord sur le MS Nordstjernen ! A 84 ans, je me suis dit qu’il n’y avait pas d’âge pour vivre ses rêves si on en a la possibilité.

Croisière Spitzberg NY Alesund 7

 

Croisière Spitzberg NY Alesund 8

Je remercie Nord Espaces pour ses conseils, son organisation, ses informations claires et objectives. A mon âge, j’avais besoin d’être rassurée sur ce qu’il était possible ou non de faire. Je savais en partant que je ne pourrais pas faire toutes les excursions quotidiennes. J’ai pu en faire plus de la moitié et maintenant le souvenir de Ny Alesund me confirme que mon rêve n’était pas si inaccessible, même s’il a demandé de la réflexion et des ajustements.

 

Au musée de Ny Alesund j’ai pu voir la vie complètement différente de celle que j’ai vécue à l’époque mais qu’ont choisie les scientifiques de cette ville. J’ai été fascinée par les paysages autour de Ny Alesund, par l’ambiance de cette ville, par ces choix de vie qui font renoncer aux cinémas, aux théâtres, aux expositions et aux musées, pour préférer pendant les loisirs, l’observation des baleines au loin ou les aurores boréales, superbes sous ces latitudes. Ah oui, tiens, c’est vrai que je n’ai jamais vu d’aurore boréale … Et si j’appelais Nord Espaces …

 

 

J.Couderc

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s