Archives pour la catégorie CULTURE & GEO / Alerte TV

Une « villa Médicis au Groenland », des artistes pris dans la glace…

On connaissait la Villa Médicis qui abrite l’Académie de France à Rome et son principe : des artistes y séjournent dans un environnement d’exception, pour développer leurs œuvres et approfondir leurs techniques… Qui est ce grand amoureux de la mer, de l’Arctique, des Arts, animé d’une curiosité positive pour l’au-delà de notre horizon quotidien et d’une profonde empathie pour les autres, qui a choisi de mettre son bateau, le Manguier, au service d’un projet du même ordre, mais plus exigeant encore, plus extrême et aussi probablement plus humain encore…

Lire la suite Une « villa Médicis au Groenland », des artistes pris dans la glace…

La cryptozoologie, une invitation au voyage

La cryptozoologie est la « science des animaux cachés ». Elle repose sur l’étude de savoirs traditionnels, récits de témoins divers ou objets tangibles, supposés témoigner de l’existence d’êtres vivants non encore recensés par la science zoologique. Certes, on crut ainsi longtemps que la dent de narval, cétacé vivant dans l’océan Arctique, était l’unique corne d’une créature mi cheval, mi chèvre blanche… Mais quand l’imagination est contenue par la rigueur scientifique, la cryptozoologie obtient des résultats. Deux enquêtes de ce type permirent de conclure à l’existence probable de grands mammifères, découverts par la suite : l’okapi au Congo en 1901, le saola au Vietnam en 1993. La discipline révèle aussi tout l’édifice psychologique, culturel, sociologique et ethnographique construit autour de son bestiaire. Ses grands dossiers sont une invitation au voyage, teintée parfois de poésie. Lire la suite La cryptozoologie, une invitation au voyage

ARCHI / La Norvège et son bois : de stavkirke en Treet

La Norvège est connue pour ses 28 églises en bois debout – ou stavkirkes – très originales. Elles associent les symboles chrétiens les plus classiques aux motifs vikings de l’ère païenne, par exemple les scènes de combats entre monstres de la mythologie nordique. Edifiée vraisemblablement avant 1200, la stavkirke de Borgund est considérée comme la mieux préservée.

Lire la suite ARCHI / La Norvège et son bois : de stavkirke en Treet

Nijni-Novgorod : plein gaz pour la ville de Gorki au bord de la Volga

La coupe du monde de football sera peut-être l’occasion de grands moments d’incompréhension pour les étrangers qui voudront se rendre à Nijni-Novgorod puisqu’il ne faut pas la confondre avec Novgorod. Le nom Nijni-Novgorod veut dire « Novgorod, la ville basse », sous-entendu de la Volga. Elle s’est créée vers 1220. Mais de 1932 à 1991, la ville fut rebaptisée Gorki ou Gorky en l’honneur de Maxime Gorki qui y est né. Et c’est ce nom qui est encore fréquemment utilisé dans les gares russes ou sur certains trajets. Gorki Nijni-Novgorod a connu une succession de périodes remarquables : au début du 19ème siècle, Nijni-Novgorod était le plus grand centre commercial de l’Empire russe.

Lire la suite Nijni-Novgorod : plein gaz pour la ville de Gorki au bord de la Volga

Kazan : le chaudron, point de rencontre

La coupe du monde de football est l’occasion de découvrir que Kazan, l’une des villes de Russie qui accueillera des compétitions, capitale de la République du Tatarstan (oui la Russie est un état fédéral comme les Etats-Unis) tient son nom d’un mot tatar signifiant « chaudron » … C’est ce même mot qui désigne aujourd’hui encore le stade Geoffroy-Guichard de Saint Etienne  , sans oublier nos amis portelois (Le Portel – 62) amateurs eux de basket dont la salle de sport  a repris elle aussi ce nom depuis 2015 :  Mais Kazan, avec 1,2 million d’habitants, est surtout le point de rencontre et de dialogue entre des cultures : lieu de rencontre de l’Occident et de l’Orient, de l’orthodoxie et d’autres religions.

Lire la suite Kazan : le chaudron, point de rencontre

Voyage en Crimée : un délice pour les épicuriens épris de Culture et d’Histoire

La Crimée est une petite merveille en termes de possibilité hautement culturelle en Europe. Laissons de côté les tracas politiques, les enjeux identitaires et les amalgames de toutes sortes et tournons-nous vers le patrimoine richissime de cette péninsule, d’autant plus « confidentiel » qu’il n’est pas encore dans le collimateur du tourisme de masse. Qui sait par exemple que c’est ici que l’on trouve les ruines de la Chersonèse de Tauride, classées par l’UNESCO parmi les cent monuments les plus remarquables de la culture mondiale ! Il est vrai que rien ne contribue à faciliter l’arrivée des touristes occidentaux. Il faudra désormais demander un visa pour y accéder et les cartes bancaires ne fonctionnent pas sur place suite à l’instauration du blocus américain de la Crimée interdisant toutes relations économiques avec cette région qui a rejoint la Russie après un référendum. Le décret présidentiel américain n° 13685 s’applique également aux institutions financières VISA et MASTERCARD effectuant directement ou non des opérations sur la péninsule. Faudra-t-il y aller malgré tout quand ce sera possible ?

Lire la suite Voyage en Crimée : un délice pour les épicuriens épris de Culture et d’Histoire

SARANSK, la petite du marécage qui va faire comme les grandes

La coupe du monde de football est l’occasion de redécouvrir Saransk, dont tous les français ont entendu parler – même s’ils ne s’en souviennent plus – et qu’aucun français (sauf un… surprise) serait capable de situer sur une carte de la Russie.

Il faut dire que c’est la plus petite des villes russes choisies pour accueillir des compétitions lors de la coupe du monde de football en 2018 ; la « petite » Saransk, avec son humilité, sa modestie, mais aussi son humour, va devoir tenir son rang et faire comme les grandes ! Avec environ 300.000 habitants, Saransk n’en est pas moins capitale de République russe, celle de Mordovie, ce qui depuis 15 ans suscite un grand nombre de plaisanteries en lien avec l’œuvre de Tolkein « le Seigneur des Anneaux » puisque dans cette trilogie le hobbit Frodo doit entamer une quête jusqu’au Mordor, pays de Sauron. Pour les plaisantins, la proximité phonétique avec Mordovie et Saransk était trop belle… Lire la suite SARANSK, la petite du marécage qui va faire comme les grandes