Archives pour la catégorie Evènements / Expositions

Québec, l’invité d’honneur du 36ème marché de la Poésie à Paris

Les amoureux du Québec pourront bientôt rendre un  hommage à Gilles Vigneault qui chantait « mon pays, ce n’est pas un pays, c’est l’hiver, … » , en confirmant, à Paris, que le Québec ce n’est pas qu’un pays, c’est une poésie. Grand poète du Québec, il a comme d’autres artistes québécois, chanté la fraternité et la beauté de sa terre natale de Québec, tout comme Raymond Lévesque, né à Montréal (Quand les hommes vivront d’amour), Robert Charlebois qui voulait revenir à Montréal en expliquant : « J’ai besoin de revoir l’hiver et ses aurores boréales … j’ai besoin de cette lumière descendue droit du Labrador … [et] revoir le long désert des rues qui n’en finissent pas, qui vont jusqu’au bout de l’hiver sans qu’il y ait trace de pas» ou Félix Leclerc qui avait su trouver un petit bonheur. Oui indéniablement, Québec fascine par sa personnalité, ses paysages, mais aussi sa culture qui sait marier espaces naturels couverts à l’infini de forêts, fleuves, océan, peuples premiers, attachement à une certaine idée de la France, hiver blanc et été indien, sans pour autant nier son positionnement géographique nord-américain… Lire la suite Québec, l’invité d’honneur du 36ème marché de la Poésie à Paris

ARTISTES EN ARCTIQUE : les ruptures créatrices de Férial

Pris dans les glaces du Groenland, le Manguier fut l’hiver dernier le berceau de ruptures créatrices. Belle reconversion pour cet ancien remorqueur de la Marine Nationale, réhabilité en navire d’expédition et résidence d’artistes par son capitaine Philippe Hercher. Ils étaient huit sélectionnés pour ce voyage. Qui est l’auteur de ces photographies bouleversantes ? Quelle est cette âme d’artiste ? Que ressent-on après cette expérience hors du commun ? Nous sommes allés à la rencontre de Férial. Née en 1965, parisienne de mère, kabyle de père, elle est diplômée des Arts décoratifs de Nice (Villa Arson) et de l’école d’Art Beaubourg (Paris), dont elle sortit major de promotion avec une thèse sur Serge Gainsbourg. Libre et utopiste, elle fut photographe officielle de Patti Smith en 2016 et du Festival des Nuits du Sud de Vence, qui programme depuis 20 ans des artistes prestigieux du monde entier (John Baez, Jimmy Cliff, Nile Rodgers, Kéziah Jones, Bernard Lavilliers etc…). Cédons-lui la parole…

Lire la suite ARTISTES EN ARCTIQUE : les ruptures créatrices de Férial

CAFÉ POUCHKINE, UN FANTASME FRANCO-RUSSE

Encore quelques jours avant le diner festif du 13 janvier 2018 au Café Pouchkine place de la Madeleine. Encore le temps d’apprendre l’histoire du lieu… Quant à l’histoire de la Russie et de la France… pourrait-elle se résumer à un « je t’aime, moi non plus » ? Les Russes fantasment sur la France, Paris et tout ce que la diplomatie culturelle française a su mettre en valeur : mode, gastronomie, art de vivre, Voltaire etc. etc. Les Français adorent cette sensibilité exacerbée russe, leurs folies douces, les arts et la littérature. Les hommes ne sont pas insensibles au charme des femmes russes.

Lire la suite CAFÉ POUCHKINE, UN FANTASME FRANCO-RUSSE

L’INSTITUT SUEDOIS A PARIS A REOUVERT SES PORTES

L’Hôtel de Marle était à nouveau en fête ce samedi 21 octobre, et pour cause, l’Institut Suédois, fermé depuis 7 mois pour travaux de rénovation, a rouvert ses portes bleues. Petit topo sur cet évènement qui marque le retour de l’actualité culturelle suédoise à Paris avec l’expo Zorn. C’est un cabinet d’architecture à Stockholm, le TAF Arkitektkontor, qui s’est vu attribuer la tâche de repenser et rénover l’espace de l’Institut suédois. C’est la même équipe qui est en charge de designer le nouveau café-restaurant du Nationalmuseum de Stockholm qui a été débauché pour refaire le café suédois, rien que ça. Un travail dont nous n’avons pas encore vu la finalité puisqu’il est échelonné sur trois ans ! Nous ne sommes donc pas au bout de nos surprises…

Lire la suite L’INSTITUT SUEDOIS A PARIS A REOUVERT SES PORTES

Une Alsacienne et des loups – Rencontre avec Laetitia Becker

Nous autres citadins éprouvons parfois le besoin de marcher en forêt pour nous ressourcer. Cette parenthèse est le quotidien de Laetitia Becker, qui a fait de sa passion pour les grands prédateurs européens son métier. Docteur en biologie, elle vit toute l’année au cœur de la Carélie finlandaise, dont elle étudie les loups, ours et gloutons. En 2010, alors qu’elle rédigeait encore sa thèse en Russie, elle avait eu l’honneur d’un reportage sur ARTE

Lire la suite Une Alsacienne et des loups – Rencontre avec Laetitia Becker

La Tchoukotka de Vladimir Pouya à Paris

Jeudi 12 octobre, l’INALCO, l’Institut national des langues et civilisations orientales, et NORD ESPACES réunirent plusieurs dizaines de personnes dans un bel amphithéâtre. En présence de Madame Anne-Victoire Charrin, anthropologue, spécialiste des cultures des autochtones de Sibérie, de Monsieur Dominique Samson Normand de Chambourg, directeur du département d’études russes de l’Inalco, de Madame Martine Dorel Braquet, ethnologue, de Madame Caroline Damiens, linguiste, et des dizaines de passionnés, le photographe et réalisateur Vladimir Pouya témoigna de la vie rude des éleveurs nomades de rennes en Tchoukotka, lointain district russe baigné par le Pacifique. Son documentaire Tchavtchou (2014) nous immergea dans la première transhumance hivernale d’une brigade, petite équipe d’éleveurs. Tourné à l’attention de la jeunesse locale, le premier film en langue tchouktche suit notamment la vie quotidienne de trois générations d’une même famille. Vladimir est le premier étonné de l’intérêt qu’il suscite en Occident !

Lire la suite La Tchoukotka de Vladimir Pouya à Paris