SE RESSOURCER EN LAPONIE

Le voyage en Laponie est une cure de bien-être pour qui fait les bons choix de destination et d’hébergement. En couple ou en famille, il faut si possible éviter les destinations phares des compagnies charters et les grands hôtels, où l’on croise plus de touristes que de Finlandais. De fait, l’authentique et la qualité se paient.

Le dépaysement commence alors dès la descente d’avion. Dans les petits aéroports du nord de la Finlande, vous débarquez sur le tarmac pour rejoindre le terminal à pied, sur la neige battue. Avions et passagers se croisent dans un ballet évoquant les années 60. Lire la suite SE RESSOURCER EN LAPONIE

Ma valise HEDGREN et moi

Ceux qui voyagent souvent savent à quel point il est important de pouvoir compter sur un bagage fiable : tout peut vous arriver ou vous est même déjà arrivé : coque abîmée, fermeture zippée cassée, roulettes usées, partie trolley coincée, coutures déchirées et j’en passe, chacun a son lot de galères en voyage.

Il y a plus de 6 ans j’ai reçu en cadeau une valise HEDGREN et un sac-sacoche en bandoulière qui peut accueillir facilement mon ordinateur et mes dossiers au format A4, d’une marque inconnue alors pour moi. Dans mon métier où l’on prend l’avion comme on prend le métro, une valise de plus est toujours une bonne chose…

Lire la suite Ma valise HEDGREN et moi

AURORE ASSO & NORD ESPACES : la passion du Grand Nord

Entretien avec Aurore Asso, championne française d’apnée, « très heureuse de porter les couleurs du drakkar viking de Nord Espaces ».

aurore-asso

Nord Espaces est partenaire de vos exploits depuis 2010. Voyager, est-ce pour vous une contrainte ou une opportunité ?

La plongée en apnée m’a amenée à voyager dans de nombreuses mers et océans : la mer Rouge, l’océan Indien à la Réunion, l’archipel d’Okinawa au Japon, la mer des Caraïbes au Yucatan, en Martinique et en Guadeloupe, les Antilles néerlandaises, la mer de Cortez en Basse-Californie du Sud, à Hawaï, mais aussi l’océan Arctique au Groenland. J’ai l’impression de découvrir le monde à partir de ses rivages et c’est pour moi un grand privilège. C’est pourquoi, en retour, je veux contribuer à la sensibilisation du grand public en vue de la conservation des milieux marins. Tous ces voyages ne m’ont jamais éloignée de « mer natale « , MARE NOSTRUM. J’aime Nice et la rade de Villefranche, j’aime sentir l’ampleur des saisons dans l’eau de mer et je me sens plus méditerranéenne que française 🙂 ! Lire la suite AURORE ASSO & NORD ESPACES : la passion du Grand Nord

TCHOUKOTKA : L’HOMME QUI VENAIT DU FROID

 

Pour son premier voyage en Europe, en France, Evgueni Bassov, voyageur écrivain russe de la Tchoukotka nous a fait découvrir un autre Nord, tout à l’est de la Russie.

Avec son sourire désarmant et ses yeux bleus, la peau bronzée par les vents polaires, gêné comme peut l’être un homme qui a parcouru à pied des milliers de kilomètres dans la toundra polaire et qui se retrouve pour la première fois en Europe, à Paris, sans parler un seul mot de français, voici Evgueni Bassov. Lire la suite TCHOUKOTKA : L’HOMME QUI VENAIT DU FROID

La Norvège des fjords, le temps d’un week-end

C’est à Bergen, porte d’entrée des fjords de Norvège que mon voyage commence.

Dès mon arrivée et sous une pluie battante, je me rends au festival de la gastronomie et de la bière. J’en ai déjà l’eau à la bouche. La dégustation se fait sans plus attendre … et pour mon plus grand plaisir il y aura au menu : une soupe de renne, du saumon servi avec des tagliatelles de légumes, le tout accompagné d’une bière à la menthe. Un mélange très étonnant mais tellement délicieux. Lire la suite La Norvège des fjords, le temps d’un week-end

TCHOUKOTKA, le froid qui réchauffe

Le voyage nous fait et nous défait, il nous invente…

Depuis trois jours, nous parcourrons en motoneige l’immensité de la Tchoukotka, laissant quotidiennement derrière nous plus de 300 km de lacs et rivières gelés, toundra glacée et montages enneigées. La température a beaucoup baissé depuis notre départ et nos combinaisons ne nous protègent plus suffisamment du froid, amplifié par la vitesse. Nous sommes ainsi contraints de faire les derniers kilomètres dans les véhicules de soutien logistique, d’anciens engins militaires à chenilles. Il y fait chaud et l’odeur d’essence nous importune à peine, car avec le temps nous avons pris conscience que nos vies dépendent de la fiabilité des mécaniques dans le froid extrême. De petites fenêtres permettent d’observer le paysage. Comme le feu qui attire et retient le regard, le grand blanc suscite en nous les pensées les plus intimes et contradictoires. Lire la suite TCHOUKOTKA, le froid qui réchauffe