Archives du mot-clé Coupe du Monde 2018

Quelle est l’esthétique de Kaliningrad (ex-Königsberg), la ville de l’ambre ?

A moins de 1.800 km de Paris, 19 heures de voiture via Berlin par l’autoroute (E2), aux portes de l’Union Européenne, voici Kaliningrad, la ville de l’ambre. Tout le monde connait l’ambre, ne serait-ce que parce que c’est à partir de cette résine préhistorique qui a pris au piège des moustiques que Michaël Crichton et Steven Spielberg ont imaginé le Monde Perdu de Jurassic Park.  Les vertus thérapeutiques de l’ambre sont connues depuis l’antiquité jusqu’à intégrer les philtres d’amour au Moyen-Age. Et la région de Kaliningrad, cette enclave russe entre Pologne et Lituanie, produit 90% de l’ambre mondial notamment avec la mine de Jantarny !

Lire la suite Quelle est l’esthétique de Kaliningrad (ex-Königsberg), la ville de l’ambre ?

Samara, des pirates de la Volga à Gagarine sans oublier Staline

La coupe du monde de football 2018 en Russie est l’occasion pour le public français d’aller découvrir la 6ème ville de Russie (près d’1,2 million d’habitants et 2,5 si on élargit à l’ensemble de l’agglomération). Si les sonorités du nom de Samara évoque l’Orient des Routes de la Soie, la ville située à un peu moins de 900km au sud-est de Moscou – à proximité du Kazakhstan – est surtout un important centre industriel et reste largement méconnue. Qui sait que, selon une hypothèse scientifique (Kourgane – 1956) qui croise plusieurs disciplines, la région de Samara est considérée comme le foyer originel des Indo-Européens ? Se souvient-on des pirates de la Volga qui ici précisément attaquaient les bateaux commerçants qui utilisaient la Volga, les pillaient et allaient se réfugier dans les Monts Jigouli à proximité après avoir pris la place à la Horde d’Or du fils aîné de Gengis Khan qui dominait Samara ?

Lire la suite Samara, des pirates de la Volga à Gagarine sans oublier Staline

Ekaterinbourg : la frontière de l’Europe sur l’Oural avant l’Asie

La coupe du monde de football 2018 en Russie est l’occasion pour le public français d’aller jusqu’aux limites de l’Europe, à Ekaterinbourg, la ville pivot entre Europe et Asie.  C’est là aussi que le Général de Gaulle a fixé à plusieurs reprises les limites du continent européen, en parlant en 1959 à Strasbourg de l’Europe qui allait « depuis l’Atlantique jusqu’à l’Oural [et] qui décidera du destin du monde » ou même plus tôt en novembre 1953 en déclarant « [en 1945] je n’oubliais pas que l’Europe va de Gibraltar à l’Oural » Enfin, c’est là que le 21 juin l’équipe de France rencontrera celle du Pérou …

Lire la suite Ekaterinbourg : la frontière de l’Europe sur l’Oural avant l’Asie

Rostov sur le Don, capitale des cosaques du sud et du Caucase russe

La coupe du monde de football 2018 en Russie est l’occasion de découvrir Rostov sur le Don, une ville de plus d’un million d’habitants en compétition avec Krasnodar pour le titre de capitale de la Russie du Sud. A Krasnodar le premier Imax, à Rostov le premier Starbucks … Là, avantage incontestable à Rostov sur le Don, avec le stade Rostov Arena qui accueillera 43.700 spectateurs lors de la coupe du monde, dont des touristes qui découvriront la ville des Cosaques du Sud. Parce qu’il y a autant de cosaques possibles que de zones entre la Mer Noire et la Sibérie qui donnent leurs noms à des groupes de cosaques : Oussouri, Kouban, Terek et donc Cosaques du Don. Certains auront été fidèles au tsar, d’autres l’auront combattu … C’est très facile à comprendre : le nom de cosaque vient du mot turc Qazak qui signifie « homme libre ».

Lire la suite Rostov sur le Don, capitale des cosaques du sud et du Caucase russe

Nijni-Novgorod : plein gaz pour la ville de Gorki au bord de la Volga

La coupe du monde de football sera peut-être l’occasion de grands moments d’incompréhension pour les étrangers qui voudront se rendre à Nijni-Novgorod puisqu’il ne faut pas la confondre avec Novgorod. Le nom Nijni-Novgorod veut dire « la nouvelle ville basse », sous-entendu de la Volga. Elle s’est créée vers 1220. Mais de 1932 à 1991, la ville fut rebaptisée Gorki ou Gorky en l’honneur de Maxime Gorki qui y est né. Et c’est ce nom qui est encore fréquemment utilisé dans les gares russes ou sur certains trajets. Gorki Nijni-Novgorod a connu une succession de périodes remarquables : au début du 19ème siècle, Nijni-Novgorod était le plus grand centre commercial de l’Empire russe.

Lire la suite Nijni-Novgorod : plein gaz pour la ville de Gorki au bord de la Volga

Kazan : le chaudron, point de rencontre

La coupe du monde de football est l’occasion de découvrir que Kazan, l’une des villes de Russie qui accueillera des compétitions, capitale de la République du Tatarstan (oui la Russie est un état fédéral comme les Etats-Unis) tient son nom d’un mot tatar signifiant « chaudron » … C’est ce même mot qui désigne aujourd’hui encore le stade Geoffroy-Guichard de Saint Etienne  , sans oublier nos amis portelois (Le Portel – 62) amateurs eux de basket dont la salle de sport  a repris elle aussi ce nom depuis 2015 :  Mais Kazan, avec 1,2 million d’habitants, est surtout le point de rencontre et de dialogue entre des cultures : lieu de rencontre de l’Occident et de l’Orient, de l’orthodoxie et d’autres religions.

Lire la suite Kazan : le chaudron, point de rencontre

SARANSK, la petite du marécage qui va faire comme les grandes

La coupe du monde de football est l’occasion de redécouvrir Saransk, dont tous les français ont entendu parler – même s’ils ne s’en souviennent plus – et qu’aucun français (sauf un… surprise) serait capable de situer sur une carte de la Russie.

Il faut dire que c’est la plus petite des villes russes choisies pour accueillir des compétitions lors de la coupe du monde de football en 2018 ; la « petite » Saransk, avec son humilité, sa modestie, mais aussi son humour, va devoir tenir son rang et faire comme les grandes ! Avec environ 300.000 habitants, Saransk n’en est pas moins capitale de République russe, celle de Mordovie, ce qui depuis 15 ans suscite un grand nombre de plaisanteries en lien avec l’œuvre de Tolkein « le Seigneur des Anneaux » puisque dans cette trilogie le hobbit Frodo doit entamer une quête jusqu’au Mordor, pays de Sauron. Pour les plaisantins, la proximité phonétique avec Mordovie et Saransk était trop belle… Lire la suite SARANSK, la petite du marécage qui va faire comme les grandes