Archives du mot-clé hiver

Spitzberg et Tromsø – Aventures polaires sous les aurores boréales

Depuis toujours j’ai voulu observer les aurores boréales… Un rêve ! Après trois tentatives infructueuses dans différentes pays du Nord, j’ai eu la chance de vivre ce moment si particulier dans des lieux magiques qui resteront gravés dans ma tête : Le Spitzberg et la ville de Tromsø… !

Début mars, l’hiver nordique dans ce coin reculé est la meilleure période avec de la neige, une obscurité qui commence lentement à prendre son envol et des aurores boréales qui sont encore bien présentes… J’ai choisi ce moment idéal pour partir en voyage à la découverte d’une destination arctique : Le Spitzberg, suivi d’une extension à Tromsø, la capitale de la Norvège du nord. Lire la suite Spitzberg et Tromsø – Aventures polaires sous les aurores boréales

OU ALLER EN LAPONIE FINLANDAISE ?

Ou aller en Laponie finlandaise ? Si vous recherchez l’authentique et le calme, éloignez-vous de Rovaniemi. Moi, je suis allée plus au nord, près des frontières russe et norvégienne. Certes, j’ai rarement vu une telle tempête polaire à ma descente d’avion ! Si l’aérogare n’est qu’à une centaine de mètres à pied, le vent me décapuchonne et oblige à plisser les yeux, la neige s’infiltrant partout. On distingue à peine les avions sur le tarmac, mais j’immortalise tout de même en quelques photos le spectacle des éléments déchaînes. Que dire ? L’authentique se mérite ! 🙂 Lire la suite OU ALLER EN LAPONIE FINLANDAISE ?

QUI SONT LES TCHOUKTCHES ?

Comme dans tout l’Extrême-Orient russe, les habitants de la Tchoukotka sont d’origines très diverses. Il y a les Tchouktches et les autres, anciens Soviétiques arrivés tantôt de leur plein gré, tantôt en convoi spécial, parce qu’« ennemis du peuple », prisonniers politiques ou criminels.

Nous parcourons en engin tout-terrain 6×6 les routes glacées du district autonome de Tchoukotka. Beaucoup furent construites par des prisonniers du goulag. Lire la suite QUI SONT LES TCHOUKTCHES ?

TCHOUKOTKA, le froid qui réchauffe

Le voyage nous fait et nous défait, il nous invente…

Depuis trois jours, nous parcourrons en motoneige l’immensité de la Tchoukotka, laissant quotidiennement derrière nous plus de 300 km de lacs et rivières gelés, toundra glacée et montages enneigées. La température a beaucoup baissé depuis notre départ et nos combinaisons ne nous protègent plus suffisamment du froid, amplifié par la vitesse. Nous sommes ainsi contraints de faire les derniers kilomètres dans les véhicules de soutien logistique, d’anciens engins militaires à chenilles. Il y fait chaud et l’odeur d’essence nous importune à peine, car avec le temps nous avons pris conscience que nos vies dépendent de la fiabilité des mécaniques dans le froid extrême. De petites fenêtres permettent d’observer le paysage. Comme le feu qui attire et retient le regard, le grand blanc suscite en nous les pensées les plus intimes et contradictoires. Lire la suite TCHOUKOTKA, le froid qui réchauffe

A la rencontre des blanchons

Par Stéphanie (Nord Espaces)

FV2A6920

Ce matin, le temps est vraiment splendide : grand soleil et immense ciel bleu. D’accord, il fait – 30 ! Mais l’équipement fourni par le voyagiste est parfaitement au niveau,  on aurait presque trop chaud, n’était le petit vent qui balaye le parking de nos hélicoptères.

Nous embarquons, placés soigneusement par l’équipage afin de garantir notre sécurité et le spectacle.

L’hélicoptère décolle et nous offre d’un seul coup la perspective grandiose d’un monde tout blanc. Il met le cap vers la banquise, atteinte en quelques minutes et sur laquelle on va se poser en douceur. Un grand manteau neigeux s’étend autour de nous, jusqu’à l’horizon incertain. En faisant bien attention, on y distingue de gros flocons blancs, un peu étranges et dont certains semblent avoir des yeux… Plus de doute, nos blanchons sont là tels que nous les attendions, pour un bref rendez-vous annuel

FV2A7015

Ces « bébés » INNOMBRABLES sont peu farouches et vraiment adorables. Âgés de quelque jours ou tout nouveau-nés, encore encombrés par leur cordon ombilical, ils se laissent approcher, caresser, dorloter, pouponner.

FV2A6937

FV2A6996

FV2A6956

Vous n’aurez aucun mal à en adopter un qui vous regarde avec ses grands yeux noirs, qui surmontent une amusante petite truffe, noire elle aussi et encadrée par de grandes moustaches.

FV2A7045

Le silence est total, à peine troublé par les protestations indignées des petits phoques lorsqu’ils voient s’éloigner leur mères.

L’œil soupçonneux et soucieuses de se mettre à distance de sécurité des « envahisseurs », les mères, dont certaines sont d’énormes matrones, nous surveillent.

45

Elles ne sont jamais bien loin d’un trou d’eau où aller se réfugier. Et c’est trop drôle que de les y voir tapies, comme un gros ludion qu’on a envie de pousser sur la tête, pour le voir aussitôt ré-émerger et se dandiner sur l’onde. Mais attention, il faudrait pour cela parvenir à s’en approcher et ça mord !

FV2A7076

Le signal du départ vient interrompre le rêve, il nous semble pourtant venir à peine d’arriver. L’hélicoptère reprend l’air et la banquise s’estompe peu à peu …

Nous sommes déjà de retour.

FV2A7127

A suivre …

LAPONIE finlandaise – Un séjour lumineux

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La laponie formidable espace de liberté et de nature… Après avoir découvert la laponie suédoise il y a tout juste 2 ans, un séjour qui m’a particulièrement marqué… Quel plaisir de découvrir un petit peu plus au nord cette fois les villes de Lévi et de Ylläs avec toujours ce sentiment de bien-être chevillé au corps. Lire la suite LAPONIE finlandaise – Un séjour lumineux