Archives du mot-clé île wrangel

Femmes des pôles : leçon de survie sur l’île Wrangel

En Russie, une croisière dans le détroit de Béring et en mer de Sibérie orientale dévoile la façade maritime de la Tchoukotka. Notamment l’île Wrangel, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, accessible alors pendant trois jours si la météo est favorable. Descendre à terre à Port Dragi est l’occasion d’évoquer le naufrage du Karluk – les rescapés y furent secourus – et la belle figure d’Ada Blackjack (1898-1983). L’île doit son nom à un explorateur russe, le baron Ferdinand von Wrangel (1797-1870). Après avoir observé des oiseaux volant vers le nord et interrogé la population tchouktche….

Lire la suite Femmes des pôles : leçon de survie sur l’île Wrangel

DANS LES MERS FROIDES DE L’ARCTIQUE RUSSE

Quelque part, loin, très au nord, au-delà du Détroit de Béring, dans la cabine du navire polaire qui m’emmène vers les terres inconnues de l’île Wrangel, je suis réveillée en pleine nuit par des bruits sourds provenant de la coque du bateau. Pas d’agitation dans les couloirs, donc pas de panique à bord, nous ne sommes pas en train de couler … A travers le hublot, dans la lumière incertaine, je distingue la glace toute proche. Ce sont donc des blocs de glace qui cognent contre la double coque protectrice. Je m’habille. La personne avec qui je partage la cabine dort paisiblement et je fais tout pour ne pas la réveiller. Alors que j’ai déjà un pied dans la coursive, je reviens sur mes pas car délestée de ma lourde veste polaire, la patère mal vissée se balance en grinçant au rythme des mouvements du bateau. Je fouille mes poches sans trouver de papier supplémentaire. Tout ce que j’avais est déjà déchiré, plié et utilisé pour éliminer les petits bruits des patères, portes de placards et autres, qui me rendaient folle en m’empêchant de trouver le sommeil. Heureusement, depuis mes années de ballet, je place toujours dans mes petites boites, portefeuilles, sacs et poches au moins une épingle noire à cheveux, en U pour faire un chignon. Je coince la patère avec l’une d’elle. Lire la suite DANS LES MERS FROIDES DE L’ARCTIQUE RUSSE